• 2) Les différents phénomènes intervenants dans la tour solaire

               Si le projet de tour solaire est si intéressant, c'est parce que les différents phénomènes et réactions physiques qui s'y déroulent sont connues et maîtrisés par l'homme depuis des décennies.

    - L'effet Venturi : Le nom de cet effet vient du nom du physicien italien Giovanni Venturi. Ce phénomène se traduit par une accélération des particules gazeuses (dans ce cas-là, l'air) dû à un rétrécissement  de leur zone de circulation. Cela entraîne également une baisse de la température.
    Expérience liée : Balle de ping-pong + sèche-cheveux

    - L'effet de serre : Cet effet est naturellement dû aux gaz à effet de serre (dioxyde de carbone, méthane) : Les rayons du soleil sont retenus dans l'atmosphère (dans la tour, par les plaques de verre) dans des proportions plus importantes que la normale.

    Conclusion


    - L'effet de convection : Quand l'air est chaud, il s'élève et la pression diminue : il y a une dépression. Au contraire, l'air froid descend, la pression augmente : il y a un anticyclone. Entre deux cellules d'air de pression différentes, un vent se crée et va de l'anticyclone vers la dépression.

    Les particules chaudes sont plus légères que les particules froides, et cherchent à les atteindre : ces particules se dilatent sous l'effet de la chaleur, et sont ainsi moins dense (donc plus légères).

    Expérience liée : Glaçons colorés + fluide chaud dans un verre d'eau froide.


    - L'effet d'ovalisation a été contré dans la tour solaire grâce à des structures circulaires disposées à intervalles réguliers dans la tour, sinon elle se replierait sur elle-même.

    - une production 24h sur 24, la production d'énergie persiste aussi la nuit : des cylindres de couleur opaque, remplis d'eau, capte la chaleur durant la journée et la libère durant la nuit.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    chouk91
    Lundi 21 Octobre 2013 à 22:12

    J'ai de la peine à constater que pratiqement personne (notamment les investisseurs) ne songe à donner suite à de tels projets. Surtout que les coûts de ce type d'énergie étant liés à l'infrastructure pourraient être rapidement amortis ( que dire des tours de Dubaï et autres qui elles ne rapportent rien pour l'humanité à part quelques royalties). Les effets de bords sont aussi à prendre en compte (économiques par apport de main d'oeuvre et de maintenance, et aussi micro-climatiques) dont personne n'a fait de réelles analyse, il est fort à parier que le climat pourrait être dans ce cas 'canalisé' et avec un peu d'ingéniosité, profiter à tout à chacun autour de ces zones d'"El Dorado" climatiques. En effet on ne détruit pas de forêts, on ne fait que peupler le désert et avec un peu de chance et d'intelligence, à la faveur des ces courants ascendants on pourrzait très certainement tirer parti de ces énergies pour penser enfin à irriger (puits ?) des zones qui ne demandent que la main de l'homme pour nous donner ce qu'il y a de meilleur :). Un rêve... pas sûr, tants de projets n'ont vu le jour car ils ne présentaient pas de ROI sur un délai court, mais à l'échelle de la planète il FAUT penser différement en temps ET en argent.

    J'espère ne pas être le seul Don Quichotte, à vous de me dire si quelqu'un aura le courage de relever ce défi

    Respectueusement vôtre.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :